Tshinaskumitinau, merci beaucoup au comité du festival Innucadie de me permettre de partager ces moments privilégiés du premier Innucadie de l’an 2006. C’est au printemps de la même année que j’ai entendu parler de ce festival à Natashquan.  » l’Innucadie, un pays imaginaire, une sorte de « terre » exemplaire et universelle qui réunirait fraternellement tous les peuples allochtones et autochtones du monde. l’Innucadie pays ne figurant sur aucune carte, un pays qui appartient à l’intimité de l’imaginaire. » Telle était l’idée dans l’esprit des concepteurs de ce Festival Alexis Roy et Jacques Lachance.

Une super idée que je me suis dit! Faut immortalisé cette rencontre… J’ai pris ma caméra et voilà. Aujourd’hui 15 ans plus tard, je vous présente d’une façon très libre, les tous premiers moments de l’Innucadie. On est en 2006.

Eddy Malenfant

Le festival du conte et de la légende de l’innucadie en l’an 1

Ouverture officielle du premier festival du Conte et de la légende de l’innucadie

Entretiens Joséphine et Chloé
Brigitte Lalo et Jacques Lachance, Remerciements et fermeture

Tout un festival, un défi très bien relevé par l’équipe de la COPACTE, (la Corporation de développement patrimoniale, culturelle et touristique de Natashquan) et de ses nombreux bénévoles. Il y a eu beaucoup d’artistes, beaucoup de monde et beaucoup de travail accompli.

Chapeau à sa directrice artistique Josée Chaboillez qui en plus de tenir le fort au niveau de la programmation, avait mis sur pied avec Jacques Lachance « radio innucadie » une radio pour informer les festivaliers sur le déroulement du festival. Josée et Jacques en étaient les animateurs.

Emissions Radio innucadie…

Jour 2
jour 4
jour 5

Personnellement, devant un tel succès, je me suis dit que j’allais revenir au pays de l’imaginaire le plus souvent possible…C’est seulement en 2010 que je suis revenu en Innucadie, une courte journée seulement, j’étais en tournage dans la région au nord de Nutashkuan…

Voilà ma récolte d’images.

Puis en 2015, une nouvelle visite à innucadie. C’est l’année où le festival est devenu nomade et international. D’abord un spectacle à Pessamit, un à Uashat et un autre à Ekuanitshit avant la grande fête à Nutashkuan et à Natashquan… J’étais au spectacle de Uashat…

Pierre Delye, Nicole O’Bomsawin, Simon Gauthier, Claude Mckenzie, Charles Api Bellefleur

Soirée d’ouverture à Natashquan pour la 10 ième édition du festival de l’Innucadie. On est en 2015.

D’abord on a rendu un hommage à Antoine Ishpatau, ancien chef de Nutashkuan décédé dans l’année. Antoine était chef en 2006, lors du premier innucadie…

Hommage à Antoine Ishpatau

Dignitaires et bâton de paroles

Ouverture du festival innucadie 2015

Pierre-Paul Landry
Nicole O’Bomsawin

En plus d’être nomade et international innucadie le festival avait fait une place au cinéma, Carole Poliquin et Yvan Dubuc sont venue présenté leur film « L’empreinte »

Carole Poliquin et Yvan Dubuc
Cercle de paroles sous le shaputuan
Natasha Kanape Fontaine
René Boudreau
Inauguration No: 1 du sentier avec le chef Uapishtan et le maire Barette
Inauguration 2 et 3 du sentier avec Ghislain Picard et Gilles Vigneault…

Un autre événement à marqué ce 15 ième anniversaire à Natashkuan…

J’ai eu moi aussi le privilège de présenter mon film « Tipatshimun ute mamit » « Chronique de Miganie » Un regard innu sur l’histoire du Canada et de la première rencontre entre Innu et Européens. Ce film est d’abord en innu aimun puis en français.

Tipatshimun ute mamit

Et en version française « Chronique de Minganie »

Chronique de Minganie